Bio

Après plusieurs années de recherche universitaire, Julien Ouguergouz publie ses travaux sur les années de Résistance d’un maquis de Haute-Loire: le Camp Wodli. Cherchant à capter l’oubli en cours de formation, il assume la part sensible de l’écriture historique et des rapports que celle-ci entretient avec la Mémoire.

C’est dans le cadre de ses recherches que Julien Ouguergouz rencontre l’ancien résistant et homme politique Théo Vial-Massat, avec qui il construit peu à peu son rapport à l’Histoire.

Parallèlement, Julien Ouguergouz travaille comme chercheur d’archives pour le cinéma documentaire. En 2011, il suit la résidence d’écriture d’Ardèche Images où il développe le projet Mémoires d’octobre, son premier film, distingué par l’obtention de la bourse d’aide à l’écriture documentaire du CNC.

Aujourd’hui, il écrit et réalise plusieurs projets documentaires, tentant de concilier la rigueur de l’historien au regard sensible du documentariste.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s